Double Trouble - Editions et Exposition

Double Trouble - Editions et Exposition

Double Trouble est un projet éditorial et d'exposition, faisant suite au "Coup de coeur" décerné par Yvon Lambert lors de l'exposition Jeune Création 2013 au 104 à Paris. 

Trois éditions, réalisées par Guillaume Durrieu, Elizaveta Konovalova et Julie Sas font écho à trois propositions plastiques présentées dans l'espace de la librairie Yvon Lambert.

- Guillaume Durrieu

ROUGE, 2014, édition de 100 exemplaires numérotés et signés

Sans titre, 2014, huile sur toile, 185 x 270 cm

Prélude à une conversation entre peinture et cinéma


ROUGE - 3'18

Prélude à une conversation entre peinture et cinéma.

Pièce sonore et musicale, disque vinyle 45 tr RPM, 18 cm.

Enregistré et édité en 2014.

Mastering : Ameise, Hambourg - Allemagne

Guillaume Durrieu, né à Toulouse en 1980, vit et travaille à Paris.


- Elizaveta Konovalova

Camera Obscura, 2014, édition de 100 exemplaires numérotés et signés

Ghost, 2014, impression jet d’encre, reliure cousue, couverture toilée

Camera Obscura re-interprète le texte original du roman de Vladimir Nabokov, publié pour la première fois en 1932. Un trait épais de feutre noir recouvre le texte, ne laissant lisibles que quelques mots qui composent une phrase, révélée au cours des pages.

La pièce éditée fait écho à la pièce exposée. Le second livre, Ghost , donne à voir une découverte survenue lors d'une recherche aléatoire à la Bibliothèque Publique d'Information au Centre Pompidou. Un ensemble de 25 reproductions de planches photographiques issues de la collection "Les Vieux Hôtels de Paris" édités entre 1910 et 1939 révèle un phénomène qui affirme et contredit à la fois la logique du document. 

Le titre de la pièce est issu du vocabulaire bibliothécaire : "fantôme" est le nom de la planchette qui remplace un volume emprunté. Il est à la fois un indice du sujet des images. 

Elizaveta Konovalova, née en 1986 à Moscou, vit et travaille entre Paris et Moscou.


- Julie Sas

Emboîtement - petite économie de l'immobile, 2014, édition de 100 exemplaires numérotés et signés

La souplesse, ensemble sculptural, 2013

Partant d'un intérêt porté à la question des corps immobiles, et plus spécifiquement des «hommes-statues» ou «statues vivantes» (homme simulant une statue dans le cadre d'un spectacle de rue), ce projet d'édition envisage une dialectique particulière du vivant et de l’inanimé, du statique et du mobile. La statue vivante, en ce qu'elle présente un potentiel tragi-comique et une dimension atemporelle notable (son esthétique ambivalente se compose à la fois de formes ou de figures empruntées à l’histoire de l’art et de traits culturels actuels), une activité se trouvant être à rebours du système capitaliste contemporain (son économie repose sur les principes d’immobilité, de silence et de contemplation), ainsi qu'un lien étroit avec le domaine de l'image (mise-en-scène statique d’un corps, elle «fait image» du vivant, réfléchit et induit la prise photographique), s'envisage comme une forme paradoxale d’automate, une machine célibataire, une faiblesse ontologique, ou encore comme antithèse, comme utopie ou projet politico-économique absurde.

À ce projet d'édition fait écho, par opposition, un ensemble sculptural, recréation frankenstatienne et actualisée d'une machine datant de la fin du XIXe siècle et servant à faire se tenir debout des corps morts, en vue d'une prise photographique, dans des contextes domestiques, de sorte à rendre, par l'image, l'illusion du vivant. 

Julie Sas, née en 1990 à Paris, vit et travaille à Paris et Genève