LIVRAISION GRAUITE EN FRANCE AVEC LE CODE PROMO : BONNESFETES

Sandra Delacourt - L’artiste-chercheur Un rêve américain au prisme de Donald Judd
Sandra Delacourt - L’artiste-chercheur Un rêve américain au prisme de Donald Judd

Sandra Delacourt - L’artiste-chercheur Un rêve américain au prisme de Donald Judd

Regular price
€25,00
Sale price
€25,00
Tax included.
Quantity must be 1 or more

Lancement et signature le 24 avril de 18h à 20h

Fruit de recherches menées essentiellement aux États- Unis, cet ouvrage propose de revenir sur les décennies au cours desquelles est apparue la figure de l’« artiste- universitaire ». Décrié en 1972 par Harold Rosenberg, ce fameux academic turn s’est depuis considérablement popularisé, normalisé et internationalisé. Toutefois, les facteurs idéologiques qui l’ont favorisé restaient à ce jour méconnus, tout comme les enjeux politiques, socio-économiques et épistémologiques qui l’ont porté.

L’investigation menée dans L’artiste-chercheur
Un rêve américain au prisme de Donald Judd
consiste
à déterminer comment une autorité intellectuelle longtemps refusée aux artistes américains leur a été si soudainement et si ostensiblement reconnue. Mêlant sociologie, culture visuelle, histoire politique, culturelle, éducative, universitaire, médiatique mais aussi militaire, syndicale, et populaire cette recherche met en lumière les conditions dans lesquelles ont germé de nouveaux idéaux pour la nation américaine dès la Seconde Guerre mondiale. Éminemment politique, la figure de l’artiste- universitaire est célébrée pour la première fois dans les années 1960, dépréciée au cours des années 1980 et 1990, avant d’être valorisée avec une nouvelle insistance depuis les années 2000 alors que les réformes de l’enseignement artistique européen s’alignent sur un modèle universitaire devenu internationalement prédominant. Parce qu’elle est directement liée à la naissance du capitalisme cognitif et à l’essor du paradigme de « recherche créative », la figure de l’artiste- universitaire n’est en rien une construction appartenant au passé.

Cet ouvrage s’organise en trois chapitres qui, suivant un axe chronologique, explorent l’imaginaire où s’est fomenté ce rêve universitaire américain, puis s’attachent aux politiques plus pragmatiques de sa mise en œuvre, avant d’étudier par le biais spécifique de Donald Judd la manière dont il s’est métamorphosé. Bien que n’ayant jamais exercé de fonction universitaire, Donald Judd a vu sa notoriété directement liée au récit qui faisait de lui un héraut de « l’art éduqué ». L’autorité symbolique qui lui fut ainsi accordée est largement supérieure à celle dont a bénéficié sa réflexion sur la structure désordonnée de l’histoire et sur la nature politique des régimes du visible. Ainsi, en se penchant sur des textes et fonds d’archives peu explorés, et en se basant sur des entretiens menés avec ceux qui furent ses proches et collaborateurs, ce livre propose de déplacer l’angle par lequel est traditionnellement appréhendée son œuvre et d’analyser sous un jour nouveau l’émergence de la figure de l’artiste- univeritaire.