Dixième dialogue : Les mots flottants seraient-ils la définition même de la poésie ?

Arthur Rimbaud, manuscrit autographe du poème "Voyelles" (1871-1872)
Musée Rimbaud Charleville-Mésières
 

« Ars Poetica » - Dixième dialogue :
Les mots flottants seraient-ils la définition même de la poésie ?

Un dialogue entre l’art et la poésie imaginé par Ryoko Sekiguchi pour Yvon Lambert

Chère Ryoko,
Les mots flottants m'évoquent les couleurs du poème "Voyelles" d'Arthur Rimbaud. Cette grande liberté du poète qui laisse une grande place à l'imagination et à l'interprétation.

Cela m'évoque également ce vers tiré du "Bateau ivre" : « J'ai vu quelque fois ce que l'homme a cru voir ! »

Je vous embrasse et vous dis à bientôt

— Yvon